Ce forum a pour but la promotion, le rassemblement et le développement de la communauté de joueurs des jeux de Mantic Games en France.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille Basiléa VS Forces des Abysses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Bataille Basiléa VS Forces des Abysses   Sam 16 Sep - 2:49

Salut les gars ! Aujourd'hui j'ai livré bataille contre Sylvain et ses Abyssaux à Juman'jeux (décidément la boutique de Lyon la plus active sur ce jeu !) et ce fut âprement disputé, en voici les listes suivies du rapport !

Domitius (héros basiléen de la campagne)
Ur-Elohi avec Lame du Tueur de bête
2x Hordes d'Elohi
Gardes de Forlorn
Régiments de paladins à pieds (def 5, pas de bonus à l'attaque)
Régiment de cavaliers paladins avec potion de chenille
Horde d'hommes d'armes avec diadème du dragon

Abyssaux :

Succubes : 2 troupes et deux régiments, avec une Tentatrice des Abysses (Formation légion du feu du supplément) = 800 pts
Archidémon(e) avec ailes, éclair 5 + amulette Fenulienne (total éclair 7)
Efreet avec Mélopée du Cherche Coeur
x2 hordes d'âmes torturées

Règle spéciale du scénario : Les Flammes des Abysses

"Le sol entourant les Abysses est brûlant au toucher, et le gouffre lui-même bouillonne et crépite sous la surface. Pour bien des gens la chaleur est presque impossible à supporter, mais certains autres se délectent de ces températures élevées et cela les stimule pour le combat.

Dans cette bataille, les armées suivantes gagnent la règle spéciale Brutal (ce bonus s’applique à toutes les unités n’ayant pas déjà cette règle) :

Forces des Abysses ; Salamandres"


Je partais donc avec un petit handicap mais mes troupes n'étaient pas venues pour faire dans la dentelle de toute façon !

Fluff d'avant bataille :

Les paladins avançaient en rangs serrés, prêts à accueillir n'importe quelle embuscade. Leur discipline et leurs années de service avaient été riches d'enseignements et l'un d'entre eux dominait les autres : toujours, toujours être prêt. Un combat pouvait survenir à n'importe quel moment dans la vie d'un soldat. Ici, à la frontière des Abysses, être totalement paranoïaque relevait d'une prudence à peine suffisante.

Ils devaient rejoindre l'ost du duc Borgne pour une grande bataille et leurs forces étaient sur le point de s'unir. Mais tout pouvait arriver en ces lieux maudits. Et si l'ost qu'ils devaient renforcer avait été attaqué et détruit ? Et si cet appel n'avait été qu'un subterfuge pour les mener dans un piège ? Tant de possibilités pour que tout aille mal...

A leur tête marchait Domitius.

Celui qui menait le repentir depuis des années était venu sur cette terre maudite pour racheter les vies de ses camarades avec du sang d'Abyssaux. la Garde de Forlorn, ses vieux camarades, étaient présents et tenaient à l'accompagner partout où il allait. Ses anciens faits d'armes glorieux lui avaient valu le respect de bien des guerriers et celui-ci restait vivace dans le coeur des vétérans. Mais tous n'étaient pas si prompts à oublier ses fautes passées.

Le prêtre pénitent était coupable d'une horreur qu'il ne se pardonnerait probablement jamais à lui-même : avoir laissé un accès de folie meurtrière s'emparer de lui. Emporté par une rage impossible à contenir, il avait pris la vie de plusieurs de ses camarades. Tous étaient au courant ici, et personne n'en parlait. Cela était bien triste, mais la méfiance était un sentiment à considérer comme dominant au sein de cet ost. Et se méfier de son propre chef, ce n'était pas pour plaire aux guerriers de Basiléa.

Quand Domitius leva le poing, chacun s'arrêta sans que la formation ne soit un instant perturbée.

- Formation défensive ! cria Domitius avec détermination.

Bien que l'ennemi fut totalement invisible, chaque homme répondit à l'ordre par un demi-tour discipliné. Bientôt, tous purent sentir l'odeur nauséabonde des habitants des Abysses leur parvenir. Domitius avait encore du nez...

- Ce n'est qu'une avant-garde, estima-t-il pour lui-même, mais assez fort pour être entendu par plusieurs de ses subordonnés.

Puis ils la virent.

L'abomination était gigantesque ; trop pour qu'on la confonde avec quoi que ce soit d'autre : un archidémon était de la partie.

Si cela n'était qu'une avant-garde, ce qui les attendait ensuite promettait d'être l'enfer sur terre, pensa l'un des paladins. Puis il sourit, d'un sourire de dérision : l'enfer sur terre, c'était précisément leur destination.


Déploiement :




Tour 1 Abyssaux :

Le scénario prévoyait que le joueur du Mal avait le premier tour quoi qu'il arrive, Sylvain prit donc vaillamment les devants. Ses troupes disposaient d'un avantage car toutes chargeaient à 12 minimum (succubes avec vitesse de 6, tout le reste à 20 sauf l'Efreet qui n'avait de toute façon guère envie de jouer les as du corps à corps). Les mouvements furent prudents et mesurés et la ligne de bataille s'avança comme un seul démon vers moi.



Tour 1 Basiléa :

Mes propres mouvements furent également mesurés et je restais hors de portée de charge. Seule l'une de mes hordes d'Elohi choisit de s'avancer de façon à se protéger grâce au terrain pour anticiper de futures charges de flanc. Mon Ur-Elohi se jeta en avant en prenant soin de rester hors de vue des troupes abyssales qu'elle survola. Seul fait réellement notable : ma horde usa de son diadème du dragon sur l'une des troupes de succubes (les seules qui étaient à 12 pas) et leur infligea la bagatelle de 6 blessures. Et les paralysa. Ouais. Cela commençait fort, mes hommes étaient motivés !

Tour 2 Abyssaux :

Les succubes ne purent qu'avancer pour être à portée de charge au tour suivant, ayant confiance en leurs "entraves" pour bloquer mes coups. La troupe paralysée ne put que regarder ses soeurs prendre les devant. L'Efreet prit pour cible mon Ur-Elohi et lui infligea 4 blessures avec ses 20 boules de feu, mais ce fut insuffisant et la règle spéciale des basiléens me permit d'en soigner une promptement. La horde d'âmes torturées se jeta sur mes paladins protégeant mon flanc gauche (celui de mes lanciers pour être précis) mais un jet de dés calamiteux fit qu'ils s'en tirèrent avec 3 blessures (dont une promptement soignée avec la règle spéciale de l'armée) pour un total de 2. Ce n'était pas terrible terrible mais c'est alors que se révéla une colossale erreur de ma part : j'étais persuadé que j'avais mi ma horde d'Elohi hors de vue des âmes torturées (la seconde horde) et que seul l'archidémon pourrait charger. Ce fut une erreur et une terrifiant charge combinée leur infligea la bagatelle de 13 blessures et les balaya du champs de bataille. Je venais de perdre 300 points sur une mauvaise estimation, ça promettait d'être rude pour la suite !





Tour 2 Basiléa :

La contre attaque devait être décisive si je voulais avoir la moindre chance car mon flanc droit sortait passablement affaibli de cette terrible charge. Domitius et les paladins à pieds chargèrent les âmes torturées et parvinrent à leur infliger 11 blessures et les détruisirent ! Pour le moins, les représailles étaient rapides ! La horde de lancier chargea les succubes qui s'étaient avancées et le régiment ennemi encaissa sans sourciller 8 blessures. La contre-charge au tour suivant ne manquerait pas de faire mal... De son côté, ma Garde de Forlorn chargea de flanc la seconde troupe de succubes, (celle qui était donc intacte), et après un nombre indécent de blessures ils les éradiquèrent et se tournèrent vers le centre du champ de bataille, vers les deux régiments et la troupe restante de succubes. Les cavaliers paladins placés dans le marais chargèrent sans malus grâce à leur potion et s'attaquèrent aux âmes torturées pour leur infliger 10 blessures. L'Ur-Elohi s'éloigna de l'Efreet et avait désormais les succubes bien en vue. Ma seconde horde d'Elohi aurait pu charger l'archidémon mais elle s'en abstint et le survola pour faire face au flanc du centre de l'armée ennemie. Je me privais d'une occasion d'attaquer mais je pensais que ce placement me serait utile plus tard. Dire que ce n'était que le tour 2...





Tour 3 Abyssaux :

Les deux régiments de succubes chargèrent la horde de lanciers et de très bons jets de dés permirent l'élimination de la piétaille basiléenne malgré la présence motivante de Domitius. Elles s'avancèrent en direction des paladins pour continuer le carnage au tour suivant. La troupe de succubes blessée par le diadème au tour 1 pivota pour ne pas présenter son flanc à l'Ur-Elohi. Les âmes torturées contre-chargèrent les cavaliers paladins et ils infligèrent six blessures ce qui suffit à les paralyser. L'archidémon et l'Efreet tirèrent tout ce qu'ils avaient sur l'Ur-Elohi mais ce total de 27 tirs touchant à 4+ et blessant de même ne donna qu'un total de 2 blessures infligées et le test suffit à me faire régénérer un point de blessure. La demoiselle passait donc de 3 à 4 blessures au total. (T'avais qu'à vénérer les bons dieux Sylvain !). La tentatrice abyssale se jeta sur les gardes de Forlorn et ne leur fit absolument rien.




Tour 3 Basiléa :

Les paladins à pied chargèrent les succubes blessées par la horde de lanciers au tour précédent tandis que l'Ur-Elohi et Domitius conjuguaient leurs efforts pour éliminer définitivement la troupe de succubes blessées par le souffle au tour 1. Les cavaliers paladins réussirent leur test de Forte Tête et chargèrent une nouvelle fois les âmes torturées pour porter le total de blessure à 14. Je n'avais besoin que d'un 4 pour les faire fuir. J'y parvint mais l'archidémon étant motivant je devais relancer et un pathétique 3 sur la relance scella le sort des cavaliers paladins. Ils partiraient sans avoir éliminé personne, tout comme ma première horde d'Elohi... En revanche, ma seconde horde d'Elohi était prête à jouer les emmerdeurs à plumes et ils profitèrent de leur vol et de leur distance de charge indécente pour charger le même régiment de succubes que les paladins à pied. Ce régiment fut donc éradiqué sans problème et tous se tournèrent vers l'autre régiment de succubes. Les gardes de Forlorn chargèrent la tentatrice des Abysses et infligèrent 5 blessures mais ne parvinrent pas à la tuer.




Tour 4 Abyssaux :

Les gardes de Forlorn virent leur destin scellé quand l'archidémon usa de ses ailes pour leur atterrir dans le dos et conjuguer ses attaques à celles de face balancées par le dernier régiment de succubes et leur tentatrice des Abysses en renfort. Les âmes tourmentées infligèrent une nouvelle fois six blessures aux cavaliers paladins qui périrent de façon malheureusement prévisible. L'efreet se cacha derrière les rochers.




Tour 4 des Basiléens :

La horde d'Elohi usa encore de sa distance de charge indécente pour aller achever ces âmes tourmentées si gênantes, et ces dernières trouvèrent enfin le repos. (Non mais !). L'Ur-Elohi put charger de flanc le régiment de succubes et Domitius et le régiment de paladins à pied restant se joignirent à la curée. Le dernier régiment de succube trépassa enfin. Les Elohi se reformèrent pour regarder le dos de l'archidémon désormais seul avec la tentatrice blessée et l'Efreet.





Tour 5 Abyssaux :

L'archidémon vola pour passer par-dessus mon ost et joignit ses efforts à l'Efreet pour noyer Domitius sous une grêle de tirs et 10 blessures lui furent infligées ! Un double 1 suivi d'une crise de rage et d'un "nananère" intérieur de ma part nous pûmes voir la tentatrice abyssale charger l'Ur-Elohi (je suis presque sûr qu'elle l'a traitée de "fausse brune" à ce moment là) mais ne parvint pas à lui infliger la moindre blessure.




Tour 5 Basiléa :

La Horde d'Elohi et l'Ur Elohi chargèrent la tentatrice car ils ne pouvaient rien faire d'autre, et j'obtins à mon tour un superbe double 1 malgré un nombre de blessures ridiculement élevé... (Mon adversaire estimé s'écria avec raison qu'il y a une justice). Les paladins se tournèrent vers l'archidémon pour éviter un charge de flanc, et Domitius chargea l'Efreet mais rata lamentablement la plupart de ses attaques et n'infligea que 2 blessures, ce qui était au moins suffisant pour le priver de tirs.



Tour 6 Abyssaux :

L'archidémon recula le plus possible pour éviter de futures charges et usa de ses éclairs sur Domitius pour tenter de l'achever mais n'infligea qu'une unique blessure supplémentaire et Domitius réussit héroïquement son test du premier coup. L'Efreet se contenta de fuir en usant du terrain pour être invisible et impossible à charger au tour suivant.



Tour 6 Basiléa :

La tentatrice fut achevée parce que faut pas déconner non-plus. Je ne pouvais rien faire d'autre à part quelques placements pour anticiper un éventuel tour 7 qui n'eut pas lieu. Il n'y avait plus qu'à recompter les points.



Il me restait une horde d'Elohi, mon Ur-Elohi munie de la Lame du Tueur de Bêtes, Domitius et un régiment de Paladins, le tout pour un total exact de 800 points, pile poil.

A mon estimé adversaire, il restait son archidémon avec un total de 350 points pour ses diverses options, ainsi que son Efreet à 165 points, pour un total de 515 points.

Nous jouions à 1750 points, dans un scénario de massacre, il me fallait donc 175 points de plus que Sylvain pour l'emporter, et je l'emportais avec 285 points d'avance. Victoire, mais d'une courte tête.

Si j'avais perdu une seule unité de plus c'était l'égalité.

Impressions d'après bataille :

En premier lieu il convient de dire que jouer contre Sylvain est toujours super sympa : cool, souriant, gentil et plein d'humour, c'est toujours un excellent moment passé avec lui. Et ce malgré quelques jets malchanceux pour lui ou chanceux pour moi.

Je dirais que la chance a été équilibrée car si j'ai eu des jets de taré pour certaines attaques j'ai assez peu souvent eu des jets de moral concluants et plusieurs unités ennemies auraient dû popper bien plus tôt, sans parler de l'armée ennemie entière aidée par le Brutal ou du fait que j'ai perdu 300 points d'Elohi au tour 2. Partant du principe que j'ai joué avec ces divers handicaps je pense pouvoir dire que cette victoire n'est pas imméritée mais force est de reconnaître que mon adversaire a fort bien joué. Il a su me prendre par surprise plusieurs fois durant la bataille et j'ai eu ma part de chance quand j'en ai eu besoin. Notons que nous avons tous les deux fait deux double 1 sur cette partie, ce qui est fort tout de même ^^

Le fait est que ce fut une partie difficile et très disputée, Sylvain n'a pas à rougir de cette défaite tout comme je n'ai pas à pavoiser de cette victoire même si j'en suis heureux et n'estime pas non-plus l'avoir volée ^^ J'espère que cette lecture vous a plu et je vous laisse avec le fluff d'après bataille ! A bientôt !



Il était difficile de ne pas se réjouir d'être en vie. Avoir survécu à "ça" était pour ainsi dire une manifestation en soi de la volonté des Lumineux.

Domitius refusa de prendre cela pour une marque de pardon. Tant que les dieux en personne ne lui auraient pas dit qu'il était de nouveaux dans leurs bonnes grâces, il refuserait de considéré que ses crimes avaient été effacés. Et s'il devait périr pour obtenir cette mansuétude, il y était préparé.

Il était peut-être le survivant qui avait eu le plus de chance en ce jour.

Noyé sous un déluge de feu et d'éclairs teintés de magie démoniaque, il avait bien cru y passer plusieurs fois. Et pourtant...

Rien n'avait pu entamer sa détermination. Ni la peur ni la douleur n'avaient pu le jeter dans les bras de Durunjak ; il était bien trop têtu pour s'abandonner à une éternité de tourments (ou de repos) pour le moment. Il devait voir la fin de tout ceci.

Ses hommes tentaient de contenir leurs cris quand on les soignait, autant par bravoure que par volonté de laisser le lieu plongé dans le plus grand silence possible. Une autre armée pouvait être attirée ici...

Domitius soupesa son marteau et grimaça quand son bras partiellement brûlé protesta contre cet exercice. Il serait prêt à combattre à nouveau. Il le fallait !

De ces pensées il fut arraché : un cri qui n'avait rien d'humain venait de retentir.

- Formation défensive ! cria-t-il mais l'ordre mourut avant d'avoir été tout à fait prononcé.

Le dragon qui se posa juste devant lui le fit avec une grâce insoupçonnable pour une créature si massive. Le bleu de glace de ses écailles contrastait fortement avec les rochers noirs et le halo rouge permanent du ciel de cette région maudite. L'homme qui en descendit semblait plus glacé encore que la couleur de sa monture.

- Haut prêtre Domitius je suppose ?

- Prêtre tout court, seigneur Sactériel. Vous présumez bien.

- Les rumeurs de votre bataille nous sont parvenues de loin à travers les montagnes. Nous avons mis du temps à vous trouver.

- Il est heureux que votre aide n'ai pas été nécessaire, ironisa le prêtre sans plus de cérémonie.

- Il est heureux qu'il vous reste quelque chose à apporter à mon armée, en effet. Une bataille bien plus terrible que l'escarmouche que vous venez de livrer nous attend.

- "Escarmouche" ?! répéta le prêtre, la fureur se lisant dans son regard. Avez-vous vu ce que nous avons affronté pour venir vous prêter main forte ?!

Le Duc Borgne ne répondit pas, et son dragon commença à battre des ailes, soulevant assez de poussière pour gêner la respiration des hommes à portée immédiate.

- Nord-Est à trois heures de marche. Mon campement. Faites vite et venez reprendre des forces. Nous bataillerons dans deux jours.

Domitius s’apprêtait à hurler mais il se retint au dernier instant. A la selle du dragon pendait la tête grotesquement énorme de l'Archidémone.

Oui, put-il supposer. Celui qu'ils venaient aider avait sans doute une bonne idée de ce qu'ils venaient d'affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Forces des Abysses   Sam 16 Sep - 2:57

J'ignore totalement pourquoi certaines photos sont à l'envers, les originales ne sont pas ainsi, je verrais pour arranger ça prochainement, là il se fait tard ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphie

avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 26/03/2017

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Forces des Abysses   Sam 16 Sep - 11:33

Toujours aussi sympa ! Good Job Mister Farmace et GG à vous deux. C'était une partie super disputée mais j'avoue que la constance de Sylvain à faire des jets pourris est assez folle. Tu as fait des mouvements très surprenants et très bien vus, particulièrement avec la deuxième horde d'Elohis. J'ai beaucoup apprécié, mais j'espère que je n'ai pas été trop intrusif dans votre game ; j'avoue que j'ai super envie de jouer ^^.

A demain l'ami.

Alphie

(PS : si tu trouves comment mettre les images dans le bon sens, dis-moi. On a le même problème avec Sylvain et les photos en portrait).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Forces des Abysses   Sam 16 Sep - 20:06

Plop Alphie ! Merci et non pas du tout, ta présence était tout à fait bienvenue et pas intrusive du tout ^^

A demain pour de nouveaux Carnages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Forces des Abysses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille Basiléa VS Forces des Abysses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Listes des forces disponibles
» Eldar vs forces de l''impérium (2500 points)
» Artillerie durant la bataille des Ardennes (1944)
» [hf] bataille des canonnières - je suis sur un bateau
» Bataille à la Couronne de Glace [Récit à compléter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mantic French Community :: Kings Of War :: Rapports de batailles-
Sauter vers: