Ce forum a pour but la promotion, le rassemblement et le développement de la communauté de joueurs des jeux de Mantic Games en France.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 3:36

Salut tout le monde !

Une nouvelle partie dans le cadre de la campagne de Kings of War où les fiers défenseurs de Basiléa étaient opposés aux puissances de l'antique empire Amhunite !

Nous avons joué avec mon adversaire le scénario numéro 3 de la Campagne le Bord des Abysses intitulé "La Flotte Morte" dans la région de Hokh-Man Qui impliquait une distance de -1 au mouvement des unités lors des charges à l'exception des unités ayant la règle "lent" et +2 à tous les sorts des magiciens divers.


De mémoire mon adversaire avait :

Deux régiments de momies ; trois troupes d'arbalétriers squelettes ; une horde de chevaucheurs de vers '(incarnés ici par des chariots de guerre) ; une idole de Shobik ; un porte bannière ; une sorcière avec Boules de Feu 14 ; un haut prêtre avec soin 6 ; un monstre scorpion ; une horde de Gardiens Asservis.

De mon côté on trouvait : Le haut paladin sur dragon avec lame de lacération incarné par le duc Sactériel le Borgne ; une sorcière de guerre avec boules de feu 10 ("Julia l'Ardente") ; deux hordes d'Elohi ; un Bouclier de la Corne Dorée : deux régiments d'épéistes, une horde de lanciers, un prêtre (avec mélopée du fléau 4 et soin 5 et amulette du cœur Ardent de Myrdin). Un régiment de gardes de Forlorn (paladins à pied avec profil spécial) ; un régiment de cavaliers paladins.

Fluff d'avant bataille :

Elle avait chevauché à bride abattue, augmentant artificiellement les forces de sa monture en puisant dans le pouvoir qui était tout autour d'elle en permanence. Le plus dur avait été de trouver un bateau acceptant de l'emmener à la Bouche du Serpent. Les marins n'aimaient pas cet endroit en temps de paix à cause de sa seule réputation ; trouver quelqu'un acceptant d'y naviguer tout en sachant qu'une flotte cauchemardesque y sévissait de façon certaine relevait du cauchemar. Elle avait dû payer une fortune... Elle en était presque venue à souhaiter qu'il l'agresse : si le capitaine où un de ses marins avait eu cette idée ho combien inconsciente, elle aurait eu une bonne excuse pour récupérer son argent tout en les forçant à tenir leur engagement. Sa magie du feu avait atteint un niveau de maîtrise lui garantissant une victoire facile sur n'importe quel pirate de bas étage. Malheureusement, ces derniers avaient fait preuve de sagesse et Julia n'avait eu aucune excuse pour ne pas les payer. Comme elle aimait à le dire, l'influence de la morale rigoriste de Sactériel l'avait rendue "bêtement honnête".

Trouver son camp dans le désert n'avait pas été trop compliqué : il ne s'était engagé que peu profondément à l'intérieur des terres de l'empire ensablé. Le but de son ost n'était pas d'aller chercher une babiole dans un de leur damné tombeau pyramidal, mais de trouver l'un des ports secondaires et de mettre le feu aux bateaux qu'ils prétendaient continuer de remettre à l'eau. Les choses promettaient d'être intéressantes ; et ce damné Duc Borgne ne l'avait même pas invitée aux réjouissances.

Julia parcourut le camp, souriant en constatant que les sentinelles la laissaient passer sans poser de question. Elle était connue des soldats du duc. Dans un geste théâtral elle laissa glisser sa cape de voyage de ses épaules et se retrouva uniquement vêtue d'un corset rehaussant sa poitrine et d'une jupe doublement fendue sur l'avant, laissant ses jambes glisser librement à travers l'étoffe à chacun de ses pas. Elle arbora un large sourire en entendant l'un des lanciers dire d'une voix ironique :

- Comme s'il ne faisait pas déjà assez chaud...

Auprès des bigots de Basiléa si prompts à tout appeler "un péché", Julia adorait incarner le "péché".

Prise d'un désir puéril, elle fit mine de s'approcher de la tente de commandement en trompant la vigilance des gardes pour surprendre Sactériel. Lentement, elle se glissa dans les ombres de la nuit qui touchait presque à sa fin, approchant le lieu avec grâce comme une panthère de Gur. Elle parvint à se glisser sous le rabat de la tente sans être entendue et constata que le commandant était penché sur une table où étaient étalées des cartes de la région. Elle n'avait pas fait un pas et lui pas esquissé le moindre mouvement quand il dit :

- Que me vaut cette visite, Julia ?

Il n'y avait eu aucune chaleur dans son intonation. La sorcière se rembrunit en un instant.

- Tu ne m'as pas vue depuis plus d'un an et j'ai fait une longue route. Un meilleur accueil aurait été appréciable.

Il tourna la tête vers la gauche, comme pour regarder derrière lui. Mais du côté gauche il y avait son œil borgne, d'un blanc laiteux semblant toujours briller d'une lueur intérieure malsaine. Julia n'avait pas peur de grand-monde parmi les humains, mais elle avait appris à reconnaître toute la menace qu'il pouvait y avoir dans un regard de cet œil mort.

Puis il tourna à nouveau la tête vers ses cartes, disant d'une voix plus douce que ce à quoi elle s'attendait :

- Je ne suis pas venu te chercher.

- Par les couilles de Kladaren, je t'apporte un renfort dont tu as besoin ! Tu as vu ce qui arrive en face ?! Un putain de "Bonsoir Julia ? Comment vas-tu ? Allons détruire ces choses et buvons un verre de vin !" c'est trop te demander ?

Le duc se tourna vers elle en délaissant totalement ses cartes et ses schémas topographiques. Il semblait prêt à la frapper mais se contenta de rester là où il était, sans rien dire. Oui, il avait vu ce qui les attendait. Peut-être était-ce pour ça qu'il était si nerveux.

"Non", pensa-t-elle immédiatement. C'était la nature même de l'ennemi qui réveillait les torrents de haine qu'il contenait si peu et si mal en temps de paix. Cela n'avait beau pas être les mêmes que ceux qui avaient massacrés sa famille et crevé son oeil, la haine de Sactériel le Borgne pour les créatures de la non-vie était légendaire pour ceux qui le connaissaient.

- Je suis venue pour t'aider... Je l'ai toujours fait. Est-ce que ça ne compte pas ?

Le Duc Borgne aurait pu la congédier d'un geste ; il aurait pu ordonner à ses gardes de l'emmener jusqu'à son bateau et de revenir avant l'aube, qui n'allait plus tarder. Il n'avait aucune place pour elle dans son schéma tactique. Et il n'avait pas de temps à perdre...


***


Ils avançaient d'un pas lourd, lentement, sans ressentir la moindre gêne face à la chaleur écrasante de cette journée qui ne faisait pourtant que commencer. L'air était chargé de magie et le prêtre, l'idole et la sorcière momifiée depuis bien des éons semblaient comme s'y baigner. L'air crépitait autour d'eux comme s'ils étaient investis d'une puissance qu'ils ne contenaient pas tout à fait. Le terrain ? Ils le connaissaient bien... Il avait fort peu changé en quelques siècles. Certes le lieu était plus ensablé qu'avant... Mais les inlassables légions mortes dégageaient le port oublié de Fargesh Inkrân.

Les importuns n’allaient pas rester bien longtemps. Les Amhunites avaient rassemblé un ost pour défendre ce port secondaire, si petit qu’il fut. Et ils allaient s’assurer que ses bateaux se joignent à la flotte.

Personne ne se mettrait en travers de leur route. Le continent du nord serait bientôt entière souillé de leur présence.



Tour 1 Basiléa :





Il était précisé que le camp du Bien avait le premier tour d'office dans cette partie, donc j'ai commencé mes mouvements. Rien de bien romanesque. Sur mon flanc droit : les deux hordes d'Elohi et les cavaliers paladins (qu'il va vraiment falloir que je finisse un jour niveau peinture !) ; au milieu, le Haut paladin sur Dragon, et la Garde de Forlorn. Sur mon flanc gauche, ma sorcière et mon Bouclier de la Corne Dorée. Chacun partit à plus ou moins grande vitesse droit devant lui, à l'exception d'un régiment d'épéistes qui se tourna de façon à couvrir les flancs de la horde de lanciers car mon adversaire avait placé une carapace de scorpion à l'extrême de son flanc droit, uniquement accompagné de sa sorcière momifiée. Profitant de son mouvement d'avant garde il comptait me prendre de flanc par ce biais.

Tour 1 EdlP :




Les Amhunites bougèrent peu. Ils avaient opté pour un déploiement presque intégral sur leur côté gauche de la table (donc mon côté droit, pas trop dur à suivre ? ^^). Le scorpion et la sorcière se rapprochèrent, les chevaucheurs de vers se déplacèrent légèrement et les trois troupes arbalétriers ouvrirent le feu sur une même horde d'Elohi qui n'encaissèrent que deux blessure dont une promptement soignée par la règle spéciale de l'armée. Le prêtre lança rafale de vent sur les paladins cavaliers mais ne les fit reculer que de deux pas.


Tour 2 Basiléa :





Le tour 2 fut bien plus exaltant ! Les deux hordes d'Elohi et le dragon étaient tous à portée de charge d'au moins une unité et comme je n'avais clairement aucun avantage à reste en arrière avec toutes se boules de feu et ses troupes de tir perforantes je me suis empressé de monter au charbon. Le dragon et une horde arrivèrent au contact d'une troupe d'arbalétriers squelettes et l'autre horde d'Elohi vint percuter les Gardiens Asservis. Les autres troupes continuèrent leurs manoeuvres pour occuper le centre et protéger les flancs. La sorcière était trop loin de qui que ce soit pour caster la moindre boule de feu. Les Elohi infligèrent 9 blessures à la troupe de squelettes et obtinrent un superbe double 1 sur leur jet de moral. Ça commençait bien... Le dragon infligea 9 touches puis 9 blessures avec ses 9 attaques (mon duc était motivé d'enfin sortir de la valise) et sa troupe d'ennemis fut, elle, totalement balayée parce que les squelettes pour le dragon, ça craque sous la dent ! Le dragon se tourna pour faire face aux momies qui n'allaient pas manquer de le charger au tour suivant. Les Elohi attaquant les Gardiens asservis infligèrent 8 blessures mais ne les anéantirent pas. C'était pas terrible pour un début étant donné les blessures infligées.

Tour 2 EdlP :




Les momies chargèrent le dragon comme prévu et infligèrent quatre blessures dont une fut soignée par le test de moral réussi. Les archers chargés par les Elohi et ayant bénéficié du double 1 contre-chargèrent les Elohi et ne firent absolument rien ! Ils allaient pouvoir voler au tour suivant ! Les Ushabtis firent de même mais infligèrent 8 blessures pour un total de 9 avec celles du tir du tour 1 mais ils réussirent leur test et repassèrent à 8. Le mage soigna les Gardiens qui passèrent à deux blessures ! Le scorpion et la sorcière continuaient d'approcher de ma formation Bouclier de la Corne Dorée mais le scorpion restait trop éloigné pour être en mesure de leur faire quoi que ce soit à ce tour-ci. La sorcière en revanche, infligea 5 blessures à l'un des régiments d'épéistes sans le sonner pour autant.

Tour 3  Basiléa :





Là c'était le tour où il ne fallait pas se louper ! Le dragon contre-chargea les momies, les Elohi firent de même avec les Gardiens Asservis et les Elohi n'ayant pas été blessés au corps à corps par les archers purent voler par dessus ces derniers et attaquer de flanc la même cible que leurs homologues ! La manoeuvre était sournoise mais parfaitement légale et prit mon adversaire par surprise ! Les gardiens asservis furent donc balayés ce qui m'ôta une sacrée épine du pied car par les dieux ils font mal ! Ceux qui faisaient face aux gardiens se tournèrent vers les arbalétriers squelettes pour les achever au tour suivant tandis que ceux qui les avaient attaqués de flanc restaient face à la ligne de mon adversaire, avec un porteur de bannière mort-vivant droit devant eux. Le dragon infligea 5 blessures aux momies qui s'en cognèrent quelque peu jusqu'à ce que mes cavaliers paladins n'ajoutent une charge de flanc dans la balance. Et un régiment de momies balayé ! Un ! Mes cavaliers se réorientèrent vers le centre ennemi droit face à l'idole qui n'avait pas l'air jouasse... Le dragon avança de deux pas. Le prêtre soigna deux points de  blessure au régiment d'épéistes blessé plus tôt. la horde de lancier s'avança accompagnée du régiment et de la sorcière tandis que le régiment toujours blessé continuait de bouger à vitesse réduite pour couvrir les arrières de la horde de lanciers. De son côté la Garde de Forlorn chargea l'autre régiment de momies et infligea deux blessures... Glorieux les gars. Bravo. Je vais vraiment arrêter avec cette unité, je vous jure ! Ma sorcière infligea une unique blessure sur les chevaucheurs de vers avec ses 10 boules de feu.

Tour 3 EdlP :




Les chevaucheurs de vers chargèrent la Garde de Forlorn de flanc pendant que les momies contre-chargeaient de face. Mon unité d'élite (soit-disant hein, j'ai des doutes, il va m'entendre le concessionnaire de paladins !) fut balayée. Les chevaucheurs de vers se tournèrent vers mes hommes d'armes enfin sur le point d'arriver. Les momies se tournèrent vers le dragon. L'idole chargea mes cavaliers paladins et les blessa sérieusement mais ils tinrent bon. La sorcière momifiée vit que le prêtre gâchait ses efforts donc elle le gratifia de ses 14 boules de feu qui lui infligèrent cinq blessures mais il résista et ce total tomba donc à 4. Les momies régénérèrent les blessures subies sans problème. Bon, ça aurait pu être pire.

Tour 4 Basiléa :





Il fallait que je brille pour assurer la victoire, donc j'ai commencé par les évidences : la horde d'Elohi chargea les arbalétriers squelettes blessés au tour 2 et les concassa, les désassembla et les réduisit en copeaux d'ossements (le tout pour seulement 19 euros 90 ! Appelez aujourd'hui ! Hem... pardon...). Ils se tournèrent pour faire face au reste du champ de bataille. Les lanciers, les épéistes et la sorcière chargèrent tous les chevaucheurs de vers et infligèrent 12 blessures et le test de moral arriva à UN point en dessous du score nécessaire pour les détruire. Que les dieux me pardonnent cette insanité indigne de mon rang de serviteur des dieux de la Lumière, mais merde ! Bon... (désolé, des fois je suis vulgaire, j'espère que personne n'est choqué XD).  Le dragon et la horde d'Elohi chargèrent conjointement les momies et les détruisirent tandis que les cavaliers paladins infligeaient fort peu de blessures à l'idole. Les Elohi responsables de la mort des momies se tournèrent vers l'idole et le dragon fit de même. J'avais confiance en mes deux unités de fantassins pour achever les chevaucheurs au tour suivant. Le régiment d'épéiste blessé au tir de boules de feu décida de se sacrifier pour protéger la horde le plus longtemps possible et infligea une unique blessure au monstre arachnéen...

Tour 4 EdlP :





Le prêtre maudit régénéra 6 points de vie aux chevaucheurs de vers qui se soignèrent d'un point de plus grâce à leur drain de vie en attaquant les lanciers. Heureusement qu'il s'agissait de lanciers car ils ne frappèrent qu'à +1 avec leur force dévastatrice mais ne purent bénéficier de leur charge fracassante. La sorcière momifiée acheva mon prêtre au tir ce qui ne sentait pas bon : avec sa perte je perdais de même son soin, sa mélopée du fléau qui avait permis à mes lanciers de blesser à +1 au tour précédent, mais surtout il était le seul motivant pour les fantassins sur mon flanc gauche. Mon adversaire avait été fort avisé de le vaincre ainsi. L'idole acheva mes cavaliers paladins et le porte étendard tenta d'infliger une blessure à mes Elohi pour au moins les empêcher de voler au tour suivant mais n'y parvint pas. Le scorpion déchira les corps des épéistes qui l'avaient bravement chargé.

Tour 5 Basiléa :




Les lanciers passablement énervés et les épéistes de l'autre régiment achevèrent ENFIN les chevaucheurs de vers (et avancèrent tous les deux d'un unique pas...) tandis que la sorcière tentait de cramer son homologue momifiée mais ne lui infligeait qu'une unique blessure. J'ignore si c'était parce qu'elle était dans l'oasis mais ce n'était clairement pas son jour. Mes Elohi chargèrent les arbalétriers restants de flanc et les balayèrent puis avancèrent vers le centre des combats. Mes autres Elohi et mon dragon chargèrent conjointement l'idole légèrement blessée qui tint bon malgré un total de 10 blessures.

Tour 5 EdlP :



L'idole chargea le dragon et porta ses blessures à 9 mais ne parvint pas à le sonner. La sorcière momifiée s'approcha et tenta de saper la horde à coup de boules de feu mais malgré un 10 sur le test de moral ils tinrent bon, le total avec les blessures ayant donné un 20, et il manquait un unique point pour les sonner. Le scorpion s'approcha lentement. Le porte étendard tenta encore de blesser les Elohi sans guère de succès.


Tour 6 Basiléa :

Le dragon et les deux hordes d'Elohi chargèrent l'idole, bien décidés à en finir avec cette monstruosité à la puissance terrifiante. La bagatelle de 90 attaques d'Elohi et 9 attaques de dragon ! Il subit un nombre dantesque de blessures et fut enfin éliminé du champ de bataille ! Les assaillants se reformèrent en direction de ce qui restait (soit pas grand chose heureusement pour moi). Les lanciers se retournèrent pour faire face au scorpion qui s'était avancé mais restait encore éloigné. Le sacrifice des épéistes n'avait pas été vain. Les épéistes du second régiment qui s'avancèrent d'ailleurs un peu en direction du mage momifié maudit. La sorcière ne fit rien...

Tour 6 EdlP :

Le porteur de la bannière chargea encore les Elohi, toucha... blessa... et le test atteignit le score nécessaire pour les virer du champ de bataille et ce malgré la relance de l'automotivant. Le porteur. de la bannière. venait de virer. une horde d'Elohi. avec une unique attaque sans bonus. Voila. Comme l'a dit Lord Warsouth après sa défaite lors de la grande course de chevaux en 1863 : "Zut". Voila. Des fois il faut dire les choses. la sorcière momifié ne fit rien de notable.

Un tour 7 fut tiré aux dés :

Tour 7 Basiléa :




Le régiment d'épéiste chargea le prêtre momifié et le tua sans attendre. La horde de lanciers et le dragon étaient pile poil à portée de charge pour le scorpion et ils le firent, infligèrent 11 blessures, tout sauf un double 1 et hop ! c'était plié. J'ai donc logiquement obtenu un double 1. Encore. Bon... Les Lumineux c'est pas pour critiquer hein, mais vous savez qu'ils recrutent à tour de bras chez Korgân ? Je dis ça je dis rien...

Tour 7 EdlP :



Le scorpion contre-chargea mon dragon et l'acheva car il était bien blessé, il n'y eut rien d'autre de notable. Fin de la partie.

Bilan : sur un scénario de Massacre je terminais la partie avec 765 points et mon adversaire 195. J'avais donc 570 points d'avance alors qu'il m'en fallait 200 pour remporter la victoire, ce fut donc une victoire majeure de Basiléa.

Je tiens à remercier mon adversaire, extrêmement cool, patient avec mes blagues nazes, toujours souriant et disputant la partie jusqu'à la dernière seconde. Il m'a filé bien des sueurs froides mais les Lumineux ne peuvent être vaincus si aisément (et puis les dragons ça fait gagner dans mon univers ^^). J'ai aimé ce scénario car le ratio Bonus magique/handicap à la charge est particulièrement un challenge niveau tactique. D'une manière générale j'ai beaucoup apprécié même si je trouve que les dés n'ont guère été de mon côté : les arbalétriers squelettes au tour 2 auraient dû mourir tout de suite. Le scorpion a la fin aussi. La horde d'Elohi perdue sur le plus gros concours de circonstances de l'univers... beaucoup de jets de dégât et de tests de moral assez bas au final. Attention, je sais que je n'ai pas à me plaindre, ce n'est pas le propos ^^

Prochaine partie : je vais voir si je peux affronter Sylvain avec des abyssaux tandis que mes Basiléens se rassemblent en pansent leurs plaies.

Aller, petit texte d'après bataille :

L'embarquement de l'ost basiléen était terminé. Tout le monde allait être rapatrié, y compris les cadavres de ceux tombés au combat. Il n'était pas question que le corps d'un seul basiléen puisse être réanimé la sombre nécromancie d'un autre sorcier maudit de passage. Le dragon du Duc Borgne avait subi une terrible blessure à l'aile et occupait une cale à lui seule. La douleur de sa blessure s'était estompée grâce à la magie déployée par les Elohi restants, mais la bête restait dangereuse. A plus forte raison car son maître n'était plus en état de lui imposer sa volonté

Le Duc Borgne serait apte au combat bien assez tôt, mais le coup de pince du scorpion géant avait déchiré son armure et fêlé plusieurs de ses côtes. Il s'en était tiré à bon compte au final.

Julia était dans sa cabine, changeant ses pansements. Elle ne parlait pas, et son visage restait globalement inexpressif.

Ils avaient beau avoir rejoint la mer, la fumée des carcasses de bateaux du petit port oublié était encore visible. L'odeur de bois et de joncs des marais asséchés en train de brûler était doucereuse et bizarrement agréable. La victoire était totale ; du temps avait été acheté pour les Royaumes du Trident. Ils allaient pouvoir intervenir plus directement dans la région grâce à leur aide.

Le duc grogna en bougeant et ouvrit les yeux, mais seul son oeil droit put voir que la sorcière s'occupait de lui. Il la regarda une minute entière, avant de finalement dire :

- Tu détestes jouer les infirmières.

Elle ne répondit pas. Sur le pont, on entendait les capitaines elfes qui avaient fourni la flotte crier des ordres à leurs marins. Ils n'allaient pas tarder à appareiller.

- J'ai été si... inutile, que j'en ai la nausée... dit-elle finalement. Les courants magiques n'ont jamais été aussi forts autour de moi. Jamais. Je n'ai jamais eu autant de magie à manipuler autour de moi, les flammes... elles crépitaient presque d'elles-même autour de mes doigts ! J'aurais pu réduire le pays entier en cendres ! Ou tout du moins, je ressentais cela... Et j'ai été surclassée par une créature morte depuis des éons et un prêtre maudit. Je suis venue ici pour t'aider... Tu... Dès qu'il est question de morts-vivants tu deviens stupide, Sacti... Pardonne moi mais c'est la vérité. Et pourtant cette créature chitineuse, c'est vers moi qu'elle se dirigeait, et c'est toi et ta créature qui vous êtes interposés. Ma seule présence t'a mis en danger foutreciel !

- Ne blasphème pas, dit-il froidement en regardant le plafond de sa cabine.

Ils sentirent tous les deux que le bateau se mettait en mouvement. Ils retournaient au nord, vers des terres plus civilisées, là où les morts restaient morts et où ceux qui prétendaient les rappeler étaient condamnés avec la sévérité la plus absolue.

- Julia l'Ardente... C'est ainsi qu'on me nomme. Les écoles de magie de la Corne Dorée m'ont offert une fortune pour former les étudiants au Domaine du Feu et j'ai refusé. Une réputation de folle furieuse dans les royaumes humains de la plaine Ardovikienne... J'ai même vaincu une sorcière des elfes du Crépuscule par les dieux ! En duel ! J'ai surpassé une sorcière elfe en duel et aujourd'hui j'ai mis ta vie en danger parce que je n'ai pas été foutue de vaincre un tas de...

- La ferme.

Le ton avait été sans appel, et la sorcière tourna enfin son regard vers le duc et ancien paladin. Au loin le grondement de Furion, le dragon de Sactériel, se fit entendre, comme si le maître et la monture partageaient la même colère.

- Je ne compte plus le nombre de fois où tu as sauvé la vie à certains de mes hommes, ainsi qu'à moi, avec ta foutue magie. Tu crois qu'ils sourient comme des idiots à chaque fois que tu rejoints nos rangs parce que tu as un corps dessiné pour le péché et une gueule d'ange ? C'est peut-être le cas de certains d'entre eux, mais ceux qui ne sont pas idiots savent que quand tu es là, nos chances d'en sortir vivants sont meilleures. Mets ton orgueil de côté Julia.  Nous étions cent-vingt-cinq aujourd'hui sur ce champ de bataille. Tu n'étais pas seule.

Elle le regarda longuement, avant de se lever.

- C'est la chose la plus gentille que tu m'as dite depuis fort longtemps. Je suppose que c'est la fièvre. J'imagine qu'il me faudra m'en contenter. Une fois rentrée je repars pour Arvikia. La Confrérie veut que...

- Tu vas rester.

- Pardon ?

- Tu vas rester. Je rachètes ton contrat. Je vais avoir besoin de toi. De toutes mes troupes à vrai dire.

- L'Hégémon ne peut pas décemment te demander de repartir aussi vite...

- J'ai reçu son ordre hier. J'ai refusé de partir avant d'en avoir finit ici. Je ne peux pas refuser son ordre. Pas en pareille époque.

- Abruti... marmonna-t-elle en repensant à quel point le duc était capable de perdre tout objectivité quand il était question des morts-vivants. Et donc tu vas avoir besoin de moi ?

- Oui.

- Où allons nous ?

- Le message est sur le bureau.

Julia s'y déplaça en toute hâte, curieuse autant qu'inquiète. Elle le trouva presque immédiatement, le lut, et blêmit.

- La-bas ? dit-elle simplement.

- Oui. J'ai déjà fait prévenir Hélios, pour qu'il rassemble mes troupes de réserve. Nous allons vers le front principal, sur le bord des Abysses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphie

avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 26/03/2017

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 18:34

Trop bien ! Le rapport est classe mais la partie fluff est hyper prenante. Tu gères Smile. De ce que j'ai vu, c'était une belle partie. La chance était du côté de la poussière ; mais tu te battais chez eux. Demain, j'affronte les Abyssaux de Sylv à Juman'Jeux vers 15h.

Alphie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 19:48

Demain j'amène ses renforts à Sylvain, faudra pas m'en vouloir ^^ Mais je serais de tout coeur avec tes troupes (ben oui, je peux pas convertir des morts aux dieux de la lumière ^^).

Et merci pour ce que tu dis sur le fluff, ça me fait vraiment super plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphie

avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 26/03/2017

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 22:43

Tu lui apportes des succubes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 22:47

Je lui apporte un peu de tout ce que j'ai, j'ignore ce qu'il va sélectionner ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphie

avatar

Messages : 183
Date d'inscription : 26/03/2017

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 22:52

Pfff même pas moyen de stalker sa future liste ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Mer 6 Sep - 23:21

Ta victoire n'en sera que plus glorieuse ^^ (mais tel que je le connais je suis presque sûr qu'il va prendre des succubes et des porte flammes ^^).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillebert

avatar

Messages : 249
Date d'inscription : 24/10/2015
Age : 35
Localisation : Normandie (50)

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Jeu 7 Sep - 13:17

Merci pour tous ces rapports (et pour tout ce que tu fais pour faire vivre la campagne), et bravo pour les parties "roleplay" de plus en plus denses et captivantes.

Si je puis me permettre moi z'aussi, les photos (et certaines figurines I love you) mériteraient un meilleur un cadrage et quelques vues globales pour mieux se rendre compte de la situation du champ de bataille Wink

_________________
Conférie, Gobelins, Démons des Abysses ... et Rebels

Secrétaire de l'association de jeu saint-loise (50) : La Licorne Ludique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 1153
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   Jeu 7 Sep - 15:13

Merci ^^

Oui je vais essayer de plus soigner ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bataille Basiléa VS Empire de la Poussière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Bataille de Drünnerwald (Empire vs. CV - 3000 points)
» Empire V
» Champs de bataille Thématique L'Empire colonial français
» [WH40K] 12-09-2011 Tau vs Garde Impériale
» Bataille pour la malepierre (2500pts skaven/empire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mantic French Community :: Kings Of War :: Rapports de batailles-
Sauter vers: