Ce forum a pour but la promotion, le rassemblement et le développement de la communauté de joueurs des jeux de Mantic Games en France.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 2:33

Balek Stronghelm regardait fixement le sang qui souillait son gant. Il était debout dans le couloir enténébré, sa Garde de Fer pressée autour de lui. Plus bas dans le couloir ils pouvaient entendre le son des combats alors que les morts-vivants se taillaient un chemin dans la citadelle qu’il s’était voué à protéger.

Depuis leur mission destinée à réduire les catapultes au silence, tout n’avait été qu’un long moment flou et décousu de violence et de mort. A un moment ils avaient avancés une seconde fois le long des passages qui les menaient vers la citadelle ; l’instant suivant, ils avaient entendu des cris et le son de volées de tir de mousquets devant eux. Ils s’étaient précipités au secours de leurs frères, mais s’étaient retrouvés à marcher dans un véritable charnier.

Alors qu’ils entraient dans la pièce, une salle de garde parsemée de meubles renversés et d’armes abandonnées, les morts-vivants les avaient rejoints depuis trois couloirs adjacents. Toloch fut le premier Garde de Fer à mourir. Quatre revenants avaient fondus sur lui comme la brume du petit matin ; leurs lames cruelles et éthérées brillant d’une lumière maladive auraient intimidé un soldat inférieur, mais le vétéran avait tenu sa position. Le nain avait combattu bravement avec sa hache et son bouclier… Bravement, mais aussi brièvement. Avec un son humide qui avait retourné l’estomac du seigneur nain, le guerrier aux côtés duquel il avait combattu sur d’innombrables champs de bataille s’était écroulé en quatre morceaux de taille égale, alors que d’autres morts-vivants entraient dans la pièce.

Balek se força à se concentrer sur l’instant présent et se retrouva à se battre contre trois squelettes recouverts d’une armure lourde faite de métal usé. Trois coups rapides portés avec son marteau de guerre et ils ne devinrent plus qu’un autre tas d’ossements amoncelé sur le sol du couloir, mais avant qu’il ne puisse pousser un soupir soulagement d’autres se ruèrent sur lui à travers une porte, leurs pieds osseux cliquetant sur le carrelage comme une tempête de grêle. Trois, quatre, cinq ; lorsqu’un sixième apparut Balek s’empara du bouclier d’un guerrier tombé au combat et se précipita sur le mur de squelettes. Le métal trembla dans sa main mais il parvint à les repousser derrière la porte. Il la referma devant leur avancée et la barra. Cela ne tiendrait pas très longtemps mais c’était déjà mieux que rien.

Regardant autour de lui, il vit que trois autres de ses gardes du corps vétérans étaient tombés. Le reste de ses hommes s’était remis de l’embuscade et exerçait leur vengeance. Holk se battait comme un animal acculé contre une bande de squelettes. Il trancha net le bras de l’un d’eux pour mieux planter sa hache dans la cage thoracique d’un second. Elle fut vite attrapée et entrainée tandis que la créature tombait mais il se jeta sur un troisième squelette et l’écrasa contre le mur en y mettant tout son poids. Prenant son épée dans une main et une lance tombée au sol dans l’autre, il lança un regard mauvais à ses deux derniers ennemis, les défiant de l’attaquer, avant de décider de prendre l’initiative et de bondir vers eux. Les Gardes de Fer restants combattirent tout aussi férocement et la salle fut rapidement nettoyée.

Farund le rejoignit en claudiquant tandis que son unité s’occupait de soigner les blessés ou de barricader les portes. Balek vit le trou irrégulier dans sa cuisse, mais le capitaine ne fit pas mention de sa blessure.

« Impossible de dire jusqu’à où ils se sont enfoncés dans la forteresse, monseigneur. »

« Ils vont se presser vers la chambre forte. »

Balek jeta un regard en direction de Holk, qui s’était emparé d’un marteau à long manche d’un Cuirassier mort et testait son poids. Il se souvenait comme il avait été confiant quand ils avaient parlé de la Pierre de Sang sur les Murailles. Laisse les venir, avait-il dit. Il n’avait pas le moindre doute sur le fait qu’il se rappelait ses mots, mais le vétéran n’avait pas parlé de leur conversation depuis que l’attaque avait débuté.

« Alors, c’est quoi le plan, seigneur ? » demanda Thorak depuis l’autre bout de la pièce.

« On se rend à la Chambre Forte et on met la pierre en sécurité. »

Holk avait pris le marteau à deux mains et s’appuyait dessus comme s’il s’était agi d’un bâton de marche. « Et s’ils l’ont déjà trouvée et prise ? »

« Ils ne la trouveront pas facilement, quelle que soit la magie maléfique qu’ils utilisent. La Chambre Forte est cachée par nos meilleures techniques et gardées par nos meilleures sentinelles. »

« Tout comme l’était la porte du donjon, et ils semblent s’en être débarrassés assez vite. »

Balek agrippa fermement son ancien marteau : « Alors par tous les dieux, s’ils l’ont prise, nous la leur reprendront ! »

***

Ils se déplacèrent à travers de sombres couloirs qui avaient jadis été aménagés avec des braseros brûlant sans fin, alimentés par le charbon extrait des profondeurs de Mox. A présent ils étaient dépourvus de lumière, leurs flammes éteintes, et d’autres vacillaient sous les assauts d’un vent surnaturel qui soufflait occasionnellement dans les couloirs glacés, semblant chercher les nains. Heureusement, le groupe connaissait fort bien le chemin, lumière ou pas. Tous les nains, (qu’ils soient guerriers, ouvriers ou marchands), étaient mineur jusqu’à un certain degré. Ils avaient ça dans le sang ; c’était aussi important pour leur race que l’art du combat, et aucun d’entre eux n’avait le moindre problème pour trouver son chemin dans l’obscurité.

Un bruit de pas résonnait au-devant. Des bottes en pleine course qui battaient le sol de pierre devant le petit contingent.

« Ça n’a pas l’air d’être les morts-vivants, » dit Holk. Il avança en tête de leur groupe, avide d’essayer sa nouvelle arme au cas où il se serait trompé. Balek mit son bouclier devant lui, l’emblème de marteau doré scintillant.

« Attendez mon ordre, » dit-il, la voix assez basse pour que ses compagnons soient les seuls à pouvoir l’entendre.

Il y eut la détonation de la poudre noire et d’un tir. Quelques instants plus tard, une paire de nains courraient dans le couloir. Ils en portaient un troisième, sa tête fendue en deux. Du sang s’écoulait sur sa tunique, tachant sa cotte de maille d’une couleur brun rouillé. Tous les trois portaient de longues arquebuses. Ils dérapèrent en s’arrêtant devant le groupe, lâchant presque leur compagnon blessé sous l’effet de la surprise.

Holk baissa sa garde, « Grimm, c’est toi ? »

Le nain sur sa gauche le regarda rapidement de son unique œil restant, puis eut un rire sardonique. « Holk ? Par les Pierres de la Montagne, t’es pas encore mort ? »

« Pas le temps de bavarder les gars. Ils sont sur nous, » dit l’autre nain en interrompant la petite réunion.

Avant qu’un autre mot ne puisse être dit, un groupe de zombies surgit des ténèbres, leurs mains tendues et leur mâchoire claquant pour mordre dans le vide, affamés de chair et de sang. Grimm allongea rapidement le nain blessé sur le sol, puis leva son mousquet et tira.

Le son fut amplifié un millier de fois par l’étroit corridor. Le cône de l’explosion illumina brièvement les torses en lambeaux des zombies de tête. Du sang éclaboussa les murs en de violentes giclées de rouge et des morceaux de chair tombèrent au sol. Les marteaux et les haches de la Garde de Fer dispersèrent rapidement les cadavres restant quand ils furent passés à côté du tireur.

Holk retourna à côté de Balek, souriant férocement alors qu’il soulevait son large marteau, « J’ai toujours pensé que j’aurais dû rejoindre les Cuirassiers. » Il fit un geste de la main vers les trois nouveaux venus, « C’est Grimm Hammerfist – Grimm l’inébranlable qu’ils l’appellent. Meilleur tireur de la Garde de Fer, si tu veux bien le croire, mais c’est un bâtard grincheux. » Grimm ne fit pas mine de recharger son fusil. « Je ne connais pas les autres. »

Le second nain était accroupi à côté de son compagnon blessé. Il leva les yeux vers Balek, lui faisant un rapide signe de tête en guise de salut. « Seigneur Stronghelm. Grungi Sarkshield, à votre service. Lui c’est… c’était Haland. » Le nain tombé avait cessé de bouger, « Est-ce que quelqu’un ici peut utiliser son mousquet ? »

Thorak leva une main, et Grugni lui passa l’arme du nain trépassé et sa ceinture de munition, « Il se plaignait tout le temps qu’il partait sur la gauche, alors fais y attention. » Il se tourna vers Balek, « Avons-nous un plan ? »

Le seigneur nain expliqua, et le groupe avança dans les ténèbres.

***

L’ost de guerre Cerillion avait quitté le Val de Sarith à l’aube après quelques heures d’un sommeil agité. Brim n’était pas content de laisser Morrig et Athuen mais Lorteh l’avait convaincu que c’était la bonne chose à faire. Après tout, se raisonnait-il, un petit groupe de cavaliers peut voyager plus vite qu’une colonne en marche, ainsi pourraient-ils les rattraper une fois éveillés. A supposer qu’elle se réveille tout court était la partie qu’il n’avait pas dite, mais qu’ils avaient tous les deux pensée.

Ils avaient subi des pertes importantes de la main des orcs avant que Morrig ne mette fin à l’assaut. La Grêle de Flèches et l’Ost de Laril avaient presque anéantis, et leurs membres restants avaient été avaient été intégrés à la Garde Marine de Loreth pour compenser ses pertes, donc trois régiments seulement accompagnaient leur seigneur désormais. Laril avait survécu à la décimation de son unité, pour son plus grand chagrin, et il se tenait désormais aux côtés de Loreth.

Azad avait été laissé en arrière pour se remettre de ses blessures, mais pendant le voyage de la veille, il avait tenu à souligner que les nains patrouillaient sur toutes les routes de Mox. Les terres entourant la forteresse étaient dangereuses, remplies de toutes sortes de créatures des ténèbres. Depuis les nombreux groupes de pilleurs orcs et gobelins éparpillées à travers les collines et les montagnes de la région, aux bêtes qui chassaient de tout, sans tenir compte de la race ou de l’espèce. De grands basilics rôdaient sur ces terres, leur long corps couvert d’épaisses écailles si dures que même les armes à poudre noire des nains peinaient à les franchir. Des nuées d’araignées dissimulées se faufilaient vers les voyageurs imprudents, leur corps chitineux presque totalement silencieux alors qu’elles suivaient leurs proies le long des parois de la montagne et à travers les nombreuses voûtes des bois et des forêts. De brutales tribus de trolls avaient revendiqué des régions rocheuses, des marécages et des bois. Rarement aperçus en grandes formations, ce qui ne les empêchait pas d’être une menace sérieuse, cette race choisissait de rester cachée – ne descendant que pour traquer des voyageurs que si leurs forces étaient guidées par celle d’une autre race, (la perspective d’une bonne bagarre et de nourriture constituant toujours un bonus). Il se disait que si les trolls devaient un jour s’organiser, la terre tremblerait et saignerait.

Mais la faune n’était pas seule à représenter un danger. Il y avait du lierre-carnivore qui piégeait ceux qui marchaient trop près de lui, leurs racines vertes jaillissant pour saisir les victimes et les trainer loin vers les sombres hauteurs du sommet des arbres où ils étaient dépouillés de leur chair. Des petits bois constitués d’arbres doués de conscience transformaient les chemins en labyrinthes, changeant constamment d’emplacement, déplaçant une piste de quelques mètres à peine pour pousser les voyageurs à s’enfoncer toujours plus profondément dans leur diabolique étreinte. Des marécages étaient dissimulés sous le sol, et de grandes créatures y restaient en sommeil, attendant qu’un repas s’aventure un peu trop près. Ils aspireraient l’imprudent vers les profondeurs, dissolvant sa chair et ses os avec de puissants acides. Certains prétendaient qu’une armée d’esprits malveillants vivait parmi les arbres, exerçant leur vengeance sur les voyageurs ignorants. « La vengeance de Mantica en personne » était une formulation couramment utilisée quand une victime infortunée supplémentaire venait à disparaître, ou était retrouvée dans une tourbière ou un marais.

Tels étaient les dangers de ces terres, et la réponse de Mox consistait à envoyer des patrouilles de Chevaucheurs de Blaireaux afin de garder en sécurité ceux qui osaient emprunter ses dangereux sentiers et garantir qu’ils restent vigilants. Occasionnellement ils affrontaient des bandes de pillards orcs, ou ils parvenaient à venir avertir avec suffisamment d’avance des colonies locales de l’arrivée de trolls, mais leur présence elle-même constituait un moyen de dissuasion.

Azad leur avait expliqué cela avec force détail, mais ils n’avaient pas encore aperçu le moindre signe d’une patrouille.

Ils continuèrent le long du sentier, silencieux à l’exception du bruit de leurs pas et du tintement métallique de leur armure. Peut-être le vieux nain chantait-il tout simplement les louanges de son peuple un peu trop fort en comparaison de sa valeur véritable, ce que Brim considérait comme le scénario le plus probable – si tel n’était pas le cas, alors les Chevaucheurs de Blaireaux étaient empêchés de remplir leur devoir, et c’était sans nul doute une chose dont il fallait s’inquiéter.

***

Un court instant plus tard, l’ost de guerre émergeait de la forêt qui faisait face à la forteresse. Dans la froide et claire lumière de l’après-midi, Brim arriva immédiatement à deux conclusions : la première était qu’il avait eu raison d’amener une force armée en ces lieux ; la seconde était qu’il était une nouvelle fois arrivé trop tard.

La grande courtine était en ruine. L’espace entre la lisière des arbres et le mur était parsemé de squelettes et des cadavres pourris, et au pied du mur ils pouvaient voir des piles de cadavres de nains. Le bourdonnement des mouches était constant et le coassement saccadé des corbeaux firent remonter un frisson dans le dos de Brim en dépit des nombreuses années qu’il avait passé à contempler de telles horreurs. Les portes lourdement renforcées de la citadelle avaient été arrachées et autour d’elles s’apercevaient plus de cadavres. A l’instant où ils s’étaient trouvés face à cette épouvantable vision, les guerriers de la troupe elfique avaient sortis leurs armes, et ils se tenaient en position de garde alors qu’ils avançaient.

Brim surveillait le carnage d’un œil attentif alors qu’ils approchaient de la porte, rassemblant dans son esprit les morceaux de la bataille comme il l’aurait fait d’un puzzle. Des rangées de cadavres montraient où les morts-vivants s’étaient déployés devant le mur. Un trio de catapultes en ruines détruites en combat rapproché révélait que les nains avaient menés une percée ; elle était probablement venue d’un groupe qui les avait approchées depuis l’arrière, car aucun cadavre nain n’était visible entre les machines de guerre et la porte. Les patrouilles de Chevaucheurs de Blaireaux peut-être ? Les catapultes avaient tiré plusieurs volées avant d’être réduites au silence, à en juger par les trous irrégulièrement présents dans les remparts. De grandes déchirures noircies entachaient le mur à intervalles réguliers : des emplacements de canons ? Avaient-ils été sabotés depuis l’intérieur ?

Un mouvement dans la cour devant lui interrompit ses pensées, et il leva une main pour ordonner une halte. Ils étaient à environ une centaine de mètres de la porte, mais ils n’avaient pas été vus par les créatures qui se mouvaient au-delà du mur. Petite surprise ; Brim vit qu’ils étaient des nains, mais ils n’étaient pas en vie. La plupart d’entre eux avaient subis de sérieuses blessures et à présent ils avançaient d’un pas trainant, sans but, réanimés par une infâme sorcellerie.

Un cri perçant fendit l’air, et le jeune seigneur regarda en l’air pour voir une créature squelettique lorgnant méchamment vers eux depuis le rempart surplombant la guérite. Dans la cour, les nains trépassés levèrent la tête, galvanisés par l’avertissement qu’était ce cri perçant. Comme un seul homme, ils commencèrent à avancer.

Brim donna rapidement ses ordres et en quelques instants sa troupe était déployée.

Au centre se trouvaient les archers de la Garde de Nuit, le premier rang accroupi pour laisser leurs camarades viser par-dessus leur tête. A leur gauche, les Arcs de Karis-il-Athon se tenaient prêts, leur fier capitaine au centre. Sur l’ordre de Brim, les deux unités envoyèrent une volée disciplinée dans la cour. Les nains étaient bien protégés par leur armure et revigorés par de la magie noire, mais plusieurs tombèrent malgré tout.

Une vague de projectiles tirés sans soucis de précision tomba sur la Garde Marine, qui était positionnée à droite de la Garde Nocturne. Au sommet du mur, des Gardes de Fer réanimés travaillaient à recharger leurs arbalètes avec des mouvements raides et saccadés. Loreth donna un ordre, et la volée envoyée en réponse par son régiment décima les nains morts.
Brim se tenait à l’arrière de la ligne. Ils avaient l’avantage ; les morts réanimés étaient lents dans le meilleur des cas, mais avec le manque de grâce naturel des nains ses elfes donnaient l’impression de bouger avec une vitesse surnaturelle. Les volées précises venant des deux unités de tireurs fauchaient les morts-vivants avec aisance. Il se préparait à donner l’ordre d’avancer dans la cour, quand un grand bruit provenant du flanc droit le fit s’interrompre. Il se tourna et vit des cavaliers squelettiques revêtus d’armures lourdes et portant des lances, émergeant de la lisière des arbres à leur droite. Il réalisa avec une horreur naissante qu’il ne faisait pas seulement face à  une petite force de quelques nains réanimés mais à l’arrière garde de l’armée du nécromancien. La décision de tenir en dépit de leur nombre vint sans une hésitation ; il était venu pour empêcher la perte de la Pierre de Sang, et il comptait bien y parvenir, peu importe le coût.

Il hurla à la Garde Marine de pivoter pour faire face aux chevaliers arrivants. Ils se retournèrent et tirèrent. Les projectiles sifflèrent à travers le champ de bataille pour filer parmi les chevaliers morts-vivants en pleine charge. Plusieurs manquèrent totalement leur cible, tandis que d’autres se plantaient sans faire de dégât dans les armures ternies ; un bien plus grand nombre trouva une faille, mais leurs cibles semblaient ne pas être gênées par les flèches logées dans leurs chair morte.

Insuffisant, pensa-t-il, puis les chevaliers furent sur eux. Ils chevauchèrent jusque dans la compagnie de Loreth, en balançant certains sur le côté, piétinant les autres. Les hurlements des elfes conjugués aux hennissements éthérés des chevaux squelettiques furent rejoints peu après par le fracas des lances sur les épées, et des armures contre les boucliers.

Brim s’apprêtait à charger dans la mêlée pour porter assistance à ses amis lorsqu’il réalisa que les chevaliers ne constituaient qu’une partie du piège. Une horde de squelettes était apparue dans l’entrée de la cour, émergeant de leurs cachettes de chaque côté de la porte. A présent ils avançaient, boucliers levés, pour parer l’attaque des Arcs de Karis-il-Athon.

Le jeune seigneur lança un ordre à Atharond, le capitaine de la Garde Nocturne, et le groupe sortit ses épées courtes. Ils se jetèrent en avant, courant à la rencontre des squelettes. Ils se débarrassèrent rapidement du premier rang ennemi, mais pour chaque guerrier mort-vivant massacré, un autre prenait rapidement sa place. Brim espérait seulement qu’ils pourraient retenir leurs ennemis à la porte alors qu’il se tournait pour se joindre aux combats contre la cavalerie.


Dernière édition par Farmace le Jeu 19 Mai - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 2:34

J'y aurai mis le temps, mais étant pris dans d'autres projets je ne peux pas avancer aussi vite qu'avant. J'espère que cette suite sera à votre goût, j'y ai consacré un soin tout particulier pour que vous remettre dedans soit le plus agréable possible après une si longue attente ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimaldus

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 30/11/2015
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 10:14

Terrible ! MERCI !

J'ai l'impression que les héros vont gagner Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pappynator

avatar

Messages : 947
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 30
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 11:01

Rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa


j'ai fini le livre, j'ai envie de dire des trucs... mais je ne le ferai pas!

Enjoy le reste de l'histoire!


ps: ne cliquez pas ci dessous si vous ne voulez pas être spoilé!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaudania

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 11:23

Farmace a écrit:
J'y aurai mis le temps, mais étant pris dans d'autres projets je ne peux pas avancer aussi vite qu'avant. J'espère que cette suite sera à votre goût, j'y ai consacré un soin tout particulier pour que vous remettre dedans soit le plus agréable possible après une si longue attente ^^

Impression faîte Smile
Chui déçu même pas l'intervention d'un Anaconda géant.

cat

_________________
Le groupe FB des jeux MedFan de Mantic (en français)
Le groupe FB des jeux SciFi de Mantic (en français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 14:55

Dans le spin off avec resdient evil ils le feront peut-être ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaudania

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 14:57

Farmace a écrit:
Dans le spin off avec resdient evil ils le feront peut-être ^^

Et avec un mutated throwing chihuahua ?

_________________
Le groupe FB des jeux MedFan de Mantic (en français)
Le groupe FB des jeux SciFi de Mantic (en français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prince Calirion

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 19/10/2015
Age : 28
Localisation : Saint Brice sous Forêt (95)

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 17:36

Ah! Great! Super content de te voir de retour !

Merci pour cette suite de grande qualité ! Top top top
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaudania

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Mer 18 Mai - 18:36

Chalut,

agagagagagaaaaaaaaaaaaa.

La suite la suite... Nan le tome 2 en fait... Il faut vraiment qu'on lance cette campagne narrative basée sur ce bouquin Smile

cat

_________________
Le groupe FB des jeux MedFan de Mantic (en français)
Le groupe FB des jeux SciFi de Mantic (en français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Jeu 19 Mai - 0:08

Content d'être de retour aussi ^^

Une campagne narrative là-dessus je veux bien mais avec mes basiléens je vais faire tapisserie assez vite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaudania

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Jeu 19 Mai - 10:41

Chalut,

et une table de "démo" lors d'Octogones en octobre avec les figs et le bouquin (et ta tradu°) cote à cote.

cat

_________________
Le groupe FB des jeux MedFan de Mantic (en français)
Le groupe FB des jeux SciFi de Mantic (en français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pappynator

avatar

Messages : 947
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 30
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Jeu 19 Mai - 11:19

la destinée des rois à une campagne parfaite pour vous lol: basiléens, nains, morts vivants et abyssaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanis

avatar

Messages : 1127
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Colmar

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Jeu 19 Mai - 14:40

Toujours aussi sympa ! J'attends de voir si les nains sont encore à l'intérieur... c'est peut être le seul souci du récit, je n'arrive pas à voir ce qui se passe en même temps avec les deux axes, nains et elfes.

Vivement qu'ils se rejoignent pour bourrer du zombies ! Smile

_________________
Julo62 a écrit:
Oui oui, pour moi, la frontière entre Nord et Sud, c’est la Somme.
Et encore c’est pour que ce soit géographiquement clair !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Jeu 19 Mai - 17:45

Si ça se trouve les méchants vont gagner pour une fois ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vaudania

avatar

Messages : 1164
Date d'inscription : 11/08/2013

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Ven 20 Mai - 14:08

Farmace a écrit:
Si ça se trouve les méchants vont gagner pour une fois ^^
Heuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu...
Je ne peux même pas spoiler, je ne m'en souviens plus... Sad

cat

_________________
Le groupe FB des jeux MedFan de Mantic (en français)
Le groupe FB des jeux SciFi de Mantic (en français)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pappynator

avatar

Messages : 947
Date d'inscription : 28/08/2015
Age : 30
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Ven 20 Mai - 14:50

vaudania a écrit:
Farmace a écrit:
Si ça se trouve les méchants vont gagner pour une fois ^^
Heuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu...
Je ne peux même pas spoiler, je ne m'en souviens plus... Sad

cat

Moi je peux =D

suffit de demander lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
Modérateur
avatar

Messages : 995
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   Sam 28 Mai - 3:35

Pour ceux qui se posent la question ça avance et suit son cours, il ne me reste que quelques pages avant d'en avoir finit avec ce chapitre. J'avance doucement, mais traduire reste un boulot à part entière ^^ Cela ne devrait plus prendre trop de temps. Pour ceux que ça intéresse, après un rapide calcul, après 54 pages traduites sur un total de 83 le livre est traduit à 65% ; la fin n'est plus si loin ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Bloodstone of Cerillion Chapitre 8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Bloodstone of Cerillion Chapitre 4
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mantic French Community :: Kings Of War :: Background-
Sauter vers: